Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 42 le Mer 17 Mai 2017 - 10:32
Derniers sujets
» Bordeaux lac 2018
par mmax33 Hier à 18:35

» concours photo 21/22
par jeff33 Hier à 10:26

» concours photo 19/20
par jeff33 Dim 20 Mai 2018 - 22:05

» Bonjour a tous d'un Aveyronnais a Bruges
par Fredy33 Mer 16 Mai 2018 - 13:23

» Présenation Bebert !!
par Bebert Sam 12 Mai 2018 - 9:52

» La criée de la semaine
par ALMAX Ven 11 Mai 2018 - 11:57

» concours photo 17/18
par Suca Lun 7 Mai 2018 - 6:45

» ah que coucou
par xtof Jeu 3 Mai 2018 - 9:42

» concours photo 15/16
par seb0410 Mer 25 Avr 2018 - 22:13

» LICENCE FFPS
par pescaillou Mar 24 Avr 2018 - 8:41

» Info partenaire - Leurre de la pêche
par mmax33 Dim 22 Avr 2018 - 10:59

» Info partenaire - Roumaillac
par mmax33 Ven 20 Avr 2018 - 18:14

» FFPS - Circuit float
par mmax33 Lun 16 Avr 2018 - 15:04

» Présentation jobi
par mmax33 Dim 15 Avr 2018 - 15:04

» Présentation Bafanax
par bafanax Mer 11 Avr 2018 - 9:29

» concours photo 13/14
par pabz Dim 8 Avr 2018 - 20:27

» Un petit nouveau
par pabz Jeu 29 Mar 2018 - 21:00

» concours photo 11/12
par seb0410 Lun 26 Mar 2018 - 8:31

» Présentation Anto33
par topaloff Ven 23 Mar 2018 - 12:18

» Présentation kev19
par pitchalou Jeu 22 Mar 2018 - 19:52

Mai 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


légal ou pas réponse le 13 mai

Aller en bas

légal ou pas réponse le 13 mai

Message par jp le Ven 13 Mar 2009 - 7:14

Les quatre bénévoles de l'association SOS Petite mer sont sortis hier avec le sourire de la salle d'audience du tribunal correctionnel.

L'histoire


Il s'agissait au départ de juger à partir de la législation en vigueur et non de tirer des plans sur la comète. Et pourtant, le débat qui s'est engagé, hier au tribunal correctionnel de Lorient, autour de la pêche à pied en petite mer de Gâvres, a largement dépassé le cadre juridique.
A l'origine de cette affaire, des agents des Affaires maritimes qui appliquent la loi. Et qui contrôlent quatre bénévoles de l'association SOS Petite mer. D'abord, le volubile et bouillant président Alain Malardé. Le 7décembre 2006, il pèse quelques kilos de palourdes au dépôt aménagé par l'association. Les vendeurs sont rétribués 9€ au kilo pour les palourdes classiques, 3€ au kilo pour la variété «japonaise». Or, achat et vente sont interdits, dès lors que les pêcheurs sont amateurs. Le 7avril 2008, même scénario pour trois autres membres du bureau.
Prévenus d'achat de production de pêche à pied, les quatre hommes ont fièrement revendiqué le « droit coutumier » de cette pratique à la barre du tribunal.
« Soutenus par sept maires du canton »
Comme ses copains, Hervé Le Garff est originaire de la Petite mer. « Ce jour-là, j'étais à la balance. J'ai pesé douze kg de palourdes fournies par huit pêcheurs. Je ne comprends pas ce contrôle. De tout temps, il y a eu une tolérance des Affaires maritimes ».
Certes, mais à partir des années 90, la loi s'est durcie. A coup d'arrêtés, le commerce de la pêche à pied en amateur est devenue prohibée. Au début des années 2000, l'association SOS Petite Mer naît et rencontre vite un grand succès dans le milieu. Elle propose de contrôler la quantité ainsi que la qualité des prélèvements et se fait l'intermédiaire auprès des ostréiculteurs. Là où les Affaires maritimes dénoncent un délit, l'association, à grands coups d'articles de presse, avance son rôle social. « Des pêcheurs professionnels, il n'y en a pas en petite mer de Gâvres, tonne le président Malardé d'une voix de force 8. Nous offrons un complément de revenus à nos adhérents et tous les bénéfices sont versés à des oeuvres. Il prévient le président du tribunal : « Vous allez faire perdurer les dépôts clandestins ». Et il assène: « Nous sommes soutenus par sept maires du canton ».
« Robin des mers »
Me Boquet, l'avocat des Affaires maritimes portées partie civile, demande l'application de la loi, sans nier le capital sympathie de ce personnage de « Robin des mers » que campe Alain Malardé. Me Daniel, l'avocat des prévenus, commence sa plaidoirie par la fable de Jean de La Fontaine sur la palourde et les pèlerins, en demandant au tribunal de ne pas être « plus royaliste que le roi ».
Le procureur Jean-Pierre Picca requiert des peines d'amende au bon vouloir du tribunal. Qui aura la lourde tâche, d'ici le jugement en délibéré du 13mai, de faire la part des choses.

François NIKLY.
Ouest-France

avatar
jp
super poster
super poster

Masculin
Lion Nombre de messages : 4999
Age : 65
Localisation : 33
Emploi/loisirs : retraité
Humeur : bofffffffffff

Revenir en haut Aller en bas

Re: légal ou pas réponse le 13 mai

Message par blp-admin le Ven 13 Mar 2009 - 7:36

ils n'ont qu'a pas revendre un point c'est tout!!!!
Il devrait y a avoir plus de controles de ce genre de façon que tout le monde comprenne enfin le sens de "VENTE INTERDITE" pour les pêcheurs amateurs et plaisanciers
halieutiquement
avatar
blp-admin
dorade
dorade

Masculin
Nombre de messages : 3920

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum