Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 42 le Mer 17 Mai 2017 - 10:32
Derniers sujets
» Bordeaux lac 2018
par mmax33 Hier à 18:35

» concours photo 21/22
par jeff33 Hier à 10:26

» concours photo 19/20
par jeff33 Dim 20 Mai 2018 - 22:05

» Bonjour a tous d'un Aveyronnais a Bruges
par Fredy33 Mer 16 Mai 2018 - 13:23

» Présenation Bebert !!
par Bebert Sam 12 Mai 2018 - 9:52

» La criée de la semaine
par ALMAX Ven 11 Mai 2018 - 11:57

» concours photo 17/18
par Suca Lun 7 Mai 2018 - 6:45

» ah que coucou
par xtof Jeu 3 Mai 2018 - 9:42

» concours photo 15/16
par seb0410 Mer 25 Avr 2018 - 22:13

» LICENCE FFPS
par pescaillou Mar 24 Avr 2018 - 8:41

» Info partenaire - Leurre de la pêche
par mmax33 Dim 22 Avr 2018 - 10:59

» Info partenaire - Roumaillac
par mmax33 Ven 20 Avr 2018 - 18:14

» FFPS - Circuit float
par mmax33 Lun 16 Avr 2018 - 15:04

» Présentation jobi
par mmax33 Dim 15 Avr 2018 - 15:04

» Présentation Bafanax
par bafanax Mer 11 Avr 2018 - 9:29

» concours photo 13/14
par pabz Dim 8 Avr 2018 - 20:27

» Un petit nouveau
par pabz Jeu 29 Mar 2018 - 21:00

» concours photo 11/12
par seb0410 Lun 26 Mar 2018 - 8:31

» Présentation Anto33
par topaloff Ven 23 Mar 2018 - 12:18

» Présentation kev19
par pitchalou Jeu 22 Mar 2018 - 19:52

Mai 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


subventions

Aller en bas

subventions

Message par jp le Jeu 8 Avr 2010 - 9:21

var info_id = 850516;


Pêche. Les subventions européennes contribuent à la surexploitation



31 mars 2010 à 14h39 -


Les subventions européennes versées au secteur de la pêche ont favorisé la surexploitation des ressources naturelles, selon une enquête réalisée par une ONG et une société de conseil britannique. Les sommes versées ont plus contribué à moderniser la flotille industrielle que la pêche côtière artisanale.





Cette enquête réalisée par l'ONG Pew Environment Group et la société de conseil britannique Poseidon dans dix Etats de l'UE a porté sur quelque 93% des 4,9 milliards d'euros versés au titre de l'Instrument financier d'orientation de la pêche (Ifop) entre 2000 et 2006.
"Le lien entre les subventions à la pêche et la surexploitation des stocks est clair", estime Tim Huntington, consultant chez Poseidon. Si plus de la moitié des fonds versés (54%) ont eu un impact neutre, quelque 29% ont contribué à l'augmentation des capacités de pêche (modernisation des navires ou construction de nouveaux principalement), alors que seuls 17% ont effectivement permis la réduction des capacités (primes à la casse notamment), selon l'étude.
Aide à la construction : les trois quarts des navires bénéficiaires sont espagnols
L'argent a davantage servi à moderniser et à construire des navires de plus de 24 mètres qu'à en détruire, alors que la proportion s'inverse dans le cas de la pêche côtière artisanale de moins de douze mètres, selon l'étude. Sur cette même période, quelque 3.000 navires de pêche ont bénéficié d'aides à la construction (les trois quarts en Espagne), et 8.000 autres ont bénéficié d'aides à la modernisation. Seuls 6.000 navires, dont beaucoup étaient des petits bateaux de pêche côtière grecs et italiens, ont bénéficié d'aides à la casse.
L'objectif de l'Ifop est de "renforcer la compétitivité" du secteur de la pêche tout en "contribuant à atteindre un équilibre entre les ressources et leur exploitation", selon la Commission européenne. Mais cet équilibre est loin d'avoir été obtenu, selon les chiffres de l'enquête. C'est le cas de la pêche au thon rouge qui a bénéficié en France et en Espagne de 7,4 millions d'euros d'aides à la construction et à la modernisation de navires, contre seulement 1,7 million d'euros d'aides à la casse, selon l'étude qui a analysé les données du site http://www.fishsubsidy.org.
Beaucoup d'aides pour les gros thoniers français de Méditerranée
Les données permettent par exemple de voir que les thoniers français des ports de Sète, Marseille ou Port-Vendres ont continué de bénéficier de centaines de milliers d'euros de subventions pour construire ou moderniser des navires de 30 à 40 mètres pendant la période de l'étude. Le même site a permis de recouper qu'environ 13,5 millions d'euros de subventions ont été versées entre 1994 et 2006 à des navires reconnus coupables d'infractions aux règles de la politique commune de la pêche dans les eaux italiennes, françaises et espagnoles.
Depuis 2007, les subventions européennes sont versées par le biais du Fonds européen pour la pêche. Mais à la faveur de ce changement de programme, "la transparence a été abolie", déplore Markus Knigge, du Pew Environment Group. De fait, alors que les données étaient auparavant fournies par la Commission européenne, assorties de détails relatifs au nom du navire concerné, elles sont aujourd'hui diffusées par les Etats de façon nettement moins détaillée. Et ne permettent plus d'établir des recoupements avec le fichier de la flotte
avatar
jp
super poster
super poster

Masculin
Lion Nombre de messages : 4999
Age : 65
Localisation : 33
Emploi/loisirs : retraité
Humeur : bofffffffffff

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum